Tarifs Photographe Indépendant


Ce photographe gagne 233€ de l'heure !?

Décryptage des tarifs photographe indépendant :

Oldschool Photographe Independant
Oldschool Photographe Indépendant - Image IA

Mais avant d'appuyer sur le déclencheur, le photographe en question n'aurait-il pas investi du temps, et de l'argent ? Et n'aurait-il pas de charges ou frais professionnels ? Dans cet article, nous explorerons les coulisses des tarifs d'un photographe indépendant.

Il est vrai que comprendre le coĂ»t d'une photo peut ĂȘtre aussi captivant qu'une sĂ©ance photo en soi. Alors mettre en lumiĂšre les principaux aspects financiers doit se faire avec un Ɠil de pro mais non sans un peu de second degrĂ© !

Liste non-exhaustive des frais et des charges :

  1. Investissement matĂ©riel photo : Pour ĂȘtre toujours "dans le game" (parfois pour se rassurer et rassurer certains clients), le photographe indĂ©pendant investit dans des Ă©quipements professionnels dĂ©diĂ©s. Des boitiers photo pro. (environ 4500€ht le boiter nu) aux objectifs professionnels en passant par le parc de flash et accessoires, tout ça coĂ»te... une blinde ! Et si le matĂ©riel ne fait pas la photo, ce matĂ©riel reste capital pour produire des images de haute prĂ©cision.
  2. Le studio, espace de crĂ©ation : le studio, en location ou comme espace pro. annexe du domicile doit ĂȘtre un lieu dĂ©diĂ©. C'est un des postes d'investissement majeur. Il est indispensable tant pour le travail de post-production que pour les prises de vues et le stockage du matĂ©riel.
  3. Workflow informatique : Une station de travail dédiée à la photo et à la retouche est un des postes capitaux du photographe. Des écrans calibré des haute précision pour la fidélité des couleurs en passant par les logiciels. D'ailleurs les éditeurs de logiciels ont bien compris qu'il valait mieux proposer des abonnements, c'est plus rentable à terme car il n'y a pas, de terme !
  4. S'assurer et assurer son activité : comme tout entreprise, la photographie indépendante n'échappe pas aux assurances, filet de sécurité indispensable. Obligatoires (RC-Pro) elles protÚgent le photographe et ses précieux équipements, mais aussi ses clients. Et comme pour toute assurance, le mieux étant toutefois de ne pas avoir de problÚme pour vérifier si on est bien couvert ;)
  5. Déplacements photo : les déplacements professionnels peuvent se faire en train ou autre. Mais bien souvent la quantité de matériel nécessaire à un shooting nécessite d'utiliser un véhicule. L'idéal étant alors le van aménagé qui offre non seulement tout le volume utile pour tout transporter mais aussi un confort logistique parfait pour le photographe. Fort heureusement, photographe dispose d'ailleurs de tarifs spéciaux sur le prix du carburant et des péages ;)
  6. Communication, le poste chronophage : De la conception Ă  l'hĂ©bergement, en passant par le choix du nom de domaine, avoir un site internet bien fait, beau et bien rĂ©fĂ©rencĂ© a un coĂ»t.  Pour ma part j'ai optĂ© pour le "fait-maison" depuis 2005 pour samstudio.fr. De la conception Ă  la gestion backoffice Ă  la rĂ©daction de contenu et le SEO. C'est une stratĂ©gie Ă©conomique rĂ©flĂ©chie mais logiquement chronophage. Quand aux rĂ©seaux sociaux lĂ  aussi, le temps passĂ© peut rapidement ĂȘtre notable et l'engagement pas toujours proportionnel.
  7. Formation continue : Les formations constantes maintiennent le photographe en Ă©veil. Cet investissement est, Ă  mon sens, un indispensable, souvent pris en charge par les organismes tels que l'AFDAS (pour les auteurs) et parfois aux frais de l'entreprise. Ne pas s'endormir sur ses acquis, une attitude volontaire.
  8. Les partenaires financiers : Les banques, les impÎts, les charges sociales s'assurent que le photographe indépendant reste un partenaire fiable. Bref, ces organismes sont toujours là, à vos cÎtés, c'est tellement rassurant ;)
  9. La routine des frais généraux : Enfin, les frais généraux bien gérés garantissent que chaque séance photo se déroule sans accroc. Des détails invisibles qui contribuent à la réalisation d'un projet photographique exceptionnel. Frais de comptabilité et autres frais de gestion, une mécanique bien huilée !

Le coût réel des prises de vues :

Partons sur la base d'un reportage type photo d'architecture de 3 heures de prise de vues pour un tarif de 800€ht (soit 700€ + 100€ de dĂ©placement) . Voici une estimation rĂ©visĂ©e des durĂ©es pour chaque poste :

  1. Échanges client, brief mail phone etc : 1 heure
  2. Étude et prĂ©paration projet, devis, facturation : 2 heure
  3. Préparation matériel : boitiers, objectifs, flashs, batteries, trépieds, accessoires etc : 30 minutes.
  4. DĂ©placements : 1.30 heure
  5. Prise de vues : 3 heures
  6. Vidage cartes, tri photo, backup : 30 minutes
  7. Post-production export, 2nd backup: 3 heures
  8. Livraison, mise en ligne web, serveur : 1h minutes
  9. Rangement matériel : 30 minutes
  10. Suivi client : 1 heure

Total estimé : 14 heures

Différence entre le temps facturé et le temps effectif passé.

Sammoraud Photographe Architecture Alpes
Photographie Architecture Alpes

En effet, et comme dans toute prestation de service, la facturation devient alors beaucoup plus compréhensible lorsqu'on ramÚne le tarif au temps réellement passé.

Il y a donc une grande diffĂ©rence de perception entre 3h = 800€ht (en rĂ©alitĂ© : 700€ht + 100€ht de frais dĂ©placement*) que 14h = 700€ht ! (*les frais sont une dĂ©pense et non un bĂ©nĂ©fice)

‱ 800€ht pour 3h = 233€ht/heure.
‱ 700€ht pour 14h = 50€ht/heure.

Le bon chiffre Ă  retenir est donc bien 700€h pour 14h de temps effectif. Ainsi, aprĂšs dĂ©duction des cotisations sociales (environ 45%) et en tenant compte d'un pourcentage dĂ©diĂ© Ă  l'investissement matĂ©riel de 10%, le bĂ©nĂ©fice horaire rĂ©el net serait de 22,50€/heure.

On pourrait aussi dĂ©duire les frais de mutuelle et de prĂ©voyance soit environ 200€/mois + la responsabilitĂ© civile soit environ 300€/an. Et pour ĂȘtre complet ou presque, j'ajoute que le statut E.I (Entreprise Individuelle) n'ouvre aucun droits au chĂŽmage ni aux congĂ©s payĂ©s, bien entendu !

Bref, l'idĂ©e de cet article est de donner un exemple concret de la rĂ©alitĂ© du mĂ©tier de photographe en 2024. Et bien que la photo est partout au quotidien, beaucoup en rĂȘvent, peu de photographes en vivent (dignement). C'est Ă©galement le cas de nombre de mĂ©tiers dits "crĂ©atifs" (ou non d’ailleurs) ou l'imaginaire de notre sociĂ©tĂ© nous renvoie l'image de gens un peu rĂȘveurs, qui ont fait de leur passion un mĂ©tier... et qui ont un "vrai mĂ©tier" Ă  cĂŽtĂ© !

Conclusion : les requĂȘtes "tarif photographe", "prix photographe" sont trĂšs courantes dans les recherche Google. Mais en rĂ©alitĂ©, il n'existe pas 1 tarif mais bien des tarifs. Car chaque client vient avec ses demandes, son projet, ses attentes. Et chaque projet est unique. On imaginerai pas demander quel est le prix d'un vĂ©lo car entre un vĂ©lo de ville basique et un VTT Ă©lectrique la diffĂ©rence de prix peut ĂȘtre de plusieurs milliers d'euros. Idem pour une prestation photo. Une chose reste sĂ»re, c'est que pour chaque euro payĂ© au photographe, plus des 2/3 de cet euro n'iront pas dans sa poche ;)

Et si je devais ne retenir qu'un ouvrage parmi d'autres à conseiller à un photographe qui souhaite se lancer, ce serait Profession photographe indépendant - 7e édition (à l'heure de rédaction de cet article). Un excellent condensé rédigé par Eric Delamarre, expert en Droits d'auteur - Statuts sociaux et fiscaux - Devis - Facturation - Gestion.

Et au passage, j'en profite pour dédier cet article à tous les indépendants, entrepreneurs, pour leur audace, leur courage et leur créativité !

Un prochain article sera publié sur le thÚme et décortiquera en détail le coût d'une commande photo. [edit 2024 : voir l'article du 20/02/2024 : Le-temps-des-photos]

Allez hop, quelques hashtags inutiles mais toujours stylés : #PhotographeIndépendant #TarifsPhotographie #ImageDeMarque


Laisser un commentaire