Demolition parking Lyon Part Dieu


Reportage démol' parking Parc 3000 Lyon Part-Dieu

Encore un reportage sportif à arpenter un gros chantier de démolition/déconstruction à Lyon. Terrain bien "accidenté" de gravats et de ferraille, poussière, engins en activité, des tonnes de matériaux qui tombent au sol et... 10kg de matos sur le dos !

Sur ce type de reportage photo de chantier, c'est tout le matériel (et aussi le photographe) qui est mis à l'épreuve du bruit, de la poussière et des brumisateurs "anti-poussière". Merci la tropicalisation !

Extrait

 

Photo, vidéo, timelapse et caméra embarquée.

Gopro en actionCe type de commande c'est du travail en mode "reportage live" au grand-angle et au téléobjectif (ce qui permet aussi de se tenir à bonne distance du danger). J'ai effectué des vues type architecture posées, au décentrement, sur trépied, et quelques portraits "in-situ" façon strobist (utilisation d'un ou plusieurs flashes de reportage, déportés et pilotés par des boitiers radio. Voir aussi cet article).

Pour la partie vidéo j'ai travaillé au 5D3 sur rotule vidéo et du matériel dédié à la vidéo mais j'avais bien envie de poser une cam directement sur un engin ! C'était donc la bonne occasion de tester un système de fixation ventouse pour "actioncam-célèbre-dont-je-ne-dirais-pas-la-marque". Fixer une cam' - soit environ 400/500€ - à l'arrière d'une grue de 70 tonnes en action peut engendrer un peu de crispation, mais finalement... ça tient très bien. ;)

Et pour la pose dédiée au timelapse sur trépied, là aussi pas de problème, la cam fait très bien le job. On espère juste le conducteur de la pelle ne fasse pas marche arrière avant d'avoir pu récupérer la cam... mais c'est toujours mieux que d'y laisser un boitier reflex pro avec une belle optique grand angle !

 
MP4 - 25img/sec - 1080p (h264).
 
Cardem, spécialiste de la Démolition opère sur le chantier de déconstruction de l'ancien parking de 3000 places de la Part-Dieu. Un chantier d'envergure, situé en plein centre de Lyon.

La démolition du parking, composé de sept niveaux, représente quelques 40 000 tonnes de gravats à évacuer puis recyclés à 97 %. Le tri et le broyage se font en partie sur site, puis les matériaux sont distribués dans différents sites de recyclage de la région. Le béton, une fois concassé, sera utilisé pour faire, entre autres, des routes. Les métaux sont également triés et recyclés.

Merci aux équipes de Cardem.

 


Leave a comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.